ateliers d'ecriture adultes

Publié le 24 Juin 2022

Rouge !

 

Sur la plage abandonnée,

à la fin de l'été

se trouve un coquillage.

 

 À l'âge où l'on joue

 encore à la poupée

 un enfant sage comme une image

 se promène et nage.

 

 Sur le sable comme sur une page

 il écrit avec rage

 sa vie  d’anthropophage

 enfin sorti de sa cage.

 

Il trouve un ourson,

peluche laissée là par un bébé, 

ainsi qu’un dinosaure venant d'un autre monde.

tout à coup, surgit de nulle part, 

la musique provenant d'un accordéon

vole jusqu'à ses oreilles.

 

Pieds nus, la peluche dans une main, le dino dans l'autre, 

il se laisse guider par la mélodie.

Arrivé devant la jeune accordéoniste,

en bon anthropophage, croc !

Il la mange.

 

Repu, l'accordéon entre les jambes,

il s'endort.

C'est alors qu'un autre son le réveille. 

La mélopée d'un harmonica.

 

Aussitôt sur ses deux pieds,

il court jusqu'à la falaise,

grimpe les escaliers quatre à quatre

arrive sur la place de la ville balnéaire.

 

Un petit vieux soufflait dans son instrument.

Ni une ni deux, miam en une bouchée, c'était fait.

Accordéon, harmonica, à qui le tour ?

Martine

Avec des objets

 

La clé d'invocation

C'est un garçon qui s'appelle Jules. C'est un enfant pas comme les autres. Il a le pouvoir d’invocation grâce à une des clés qui permet d'invoquer plein d'esprits différent.

Bradley

 

Avec des objets

Jules pouvait donc invoquer les esprits.

 

Par exemple le jour où Julie failli se noyer, il a invoqué la Fée des eaux, qui s'est retiré, et cette fille se retrouvée sur le sable sec.

 

Le jour où le paysan pleurait à chaudes larmes son champ nu de toute végétation, Jules a invoqué Gaïa, la Pacha mama, terre mère et nourricière, et le pré s'est couvert d'une herbe grasse et nourricière où gambadaient vaches, ânes et chevaux.

 

Un soir où la tempête rugissait, faisant trembler la porte d'entrée au point où elle manquait sortir de ses gonds, Jules invoqua le dieu du vent.

Martine

 

À force d’invoquer les démons pour s'amuser, un jour où il veut impressionner ses copains en disant qu'il peut invoquer les démons cela ne marche pas. Après trois ou quatre essais il teste un sort entendu à la radio. Et ce qu'il se passe c'est qu'un dinosaure apparait et ravage la ville.

Tony

 

Avec des objets
Avec des objets

L'accordéoniste et le fonctionnaire.

 

Il était une fois, dans une Administration, un fonctionnaire qui s'ennuyait.

 

Il était vêtu d'une blouse grise, travaillait sur une table de couleur grise, ses collèges faisaient grise mine, dans la cave les souris grise grignotaient chaque jour un peu plus les archives. 

 

Un jour gris, par la fenêtre ouverte du 7e étage sans ascenseur où était son bureau, il entendit monter le son d'un accordéon

 

Ses yeux gris se colorèrent peu à peu de bleu.

 

Il vit sur sa table les dossiers jaune et rouge qui était posé.

 

Une plante verte dans son pot.

 

L'affiche multicolore vantant les voyages en train à poser sur le mur face à lui.

 

Le nœud papillon jaune du chef de service passant par la point

 

Et tout à coup la vie s'illumina.

 

Il laissa là son tampon noir, son stylo 4 couleurs, ses feuilles blanches, se leva, s'engouffra dans les escaliers qu’il descendit 4 à 4,1 ouvrit la porte donnant sur la rue et la vit, elle, l'accordéoniste.

 

Leurs yeux se croisèrent, ses yeux bleus, ses yeux vairons vert et bleu. Leurs corps se rapprochèrent, leurs mains se joignirent ils entamèrent la plus belle des valses.

Martine

Avec des objets

Dans la vallée d’Orter Bank, un groupe de jeunes étaient en exploration sur une île proche. Et tout à coup ils tombent sur un parchemin qui les guide jusqu’à un trésor appelé le Royal Merchant d'un montant d'un milliard de dollars.

Durant des mois de recherches les quatre jeunes trouvent une piste qui mène à un tunnel et au bout de ça il y avait une porte et à côté une clé accrochée sur le mur. Ils ouvrent la porte et tombent sur le pactole.

Tony

 

Avec des objets

Un jour, un homme trouva un harmonica dans une vieille boîte avec de vieux motifs.  Il était très vieux plein de poussière :  il était assez joli aussi. Même s'il était vieux, il était intact. Il y avait des photos avec.

 

Il prit les photos et il remarqua que deux des photos étaient illisibles mais on pouvait voir un très célèbre musicien.

 

Et on pouvait même voir le même harmonica qui était joué par le même musicien. Alors par réflexe il sortit sa GMS et regarda sur internet. Mais même en recherchant intensément il ne trouvera malheureusement point.

Ali

Avec des objets
Avec des objets

C’était il y a 60 ans

 

 60 ans auparavant la guerre en Algérie prenait fin …

 

 Aujourd’hui, longeant la Seine depuis les quais, je m'approche du Mémorial en souvenir des harkis et de ce jour de cessez-le-feu du 19 mars 1962. Un moment d'égarement j'aperçois le patrimoine le plus visité au monde la tour de Gustave Eiffel …  que ce pays est magnifique me dis-je en ayant l'air satisfait !!!

 

 Puis je décide de parcourir le chemin à l'est pour revenir dans mon. À cet instant un petit vagabond moustachu me joue à l'harmonica un air Édith Piaf que je trouve fantastique et mystique. Il est accompagné d'un petit garçon en bois et mobile jouant de l'accordéon, d'un dinosaure phosphorescent ainsi que d'un ours des Pyrénées attachant.

 

Cet homme et sa moustache fine m'incite à me déplacer au quai Branly pour repérer une clé cruciforme qui pourrait m'en dire davantage sur mon avenir dans Paris.

 

 Je comprends à cet instant que seul le plaisir de contempler autour de moi de beaux crustacés et de me pas réfléchir me rend joyeux.

 

Il ne me reste plus qu'à signer mon témoignage en n'oubliant pas le sceau à mon nom.

Alekseï

Avec des objets

C'est l'histoire d'une troupe de musique.

 

Elle faisait une tournée dans toute la France. Elle était composée d'un joueur d'harmonica, d'un joueur de trompette et d'un joueur d'accordéon.

 

Ce jour-là ils jouaient en haut de la tour Eiffel. Avant de commencer, afin de se déstresser, ils repensaient au moment où ils s'étaient tous rencontrés. Ils s'étaient en effet rencontrés dans un bar. À ce moment-là ils ne se sentaient pas bien dans leur vie et étaient tous venus se saouler. Et ce soir-là une troupe jouaient, ils étaient tous les trois émerveillés par la musique.

 

Ils commencèrent alors à discuter ensemble et décidèrent de former une troupe à trois. Ils commencèrent par de petits concerts dans des bars et devinrent de plus en plus connus. Ils jouaient dans beaucoup d'endroits différents, de grande salle de concert à des stades de foot. Ils jouèrent même sur une plage composée de beaucoup de coquillages.

 

Et aujourd'hui leur plus grand rêve allait se concrétiser tout en haut de la tour Eiffel. Et quand ils finirent de se rappeler leurs souvenirs leur concert commence.

 

Enfin ils se réveillèrent tous les trois dans le bar car tout cela n'était qu'un rêve.

Benjamin

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 4 Juin 2022

 

Homme de papier

venu sur cette terre

tout prêt à s'envoler

 

Tu t'es assis sans bouger

au milieu des lamiers

et a vu la tempête s'approcher

 

avec respect tu as attendu

que vienne le vent invaincu

balayer ton corps dévêtu

 

une fois dans le ciel

homme de papier

tu t'es transformée en cahier

 

sur lequel j'écris ma vie

 

Cartes de papier

 

Un garçon dessine une colombe avec un nuage , et un papillon avec le ciel bleu. Il tombe dans le trou noir, il se réveille.  Il voit le ciel vu d'en bas. Debout sur la terre, le chat grimpe dans le chêne. Le garçon remonte, il tapote la colombe, la colombe s'envole.  Des nuages gris balayent les feuilles mortes, les arbres s'envolent au fil du temps.

Abdelhakim

 

Cartes de papier

 

Durant mon sommeil je rêve. Le dernier rêve dont je me souviens commençait par de la musique provenant d'une flûte. Ce son me rappelait un dessin animé que j'avais vu durant mon enfance. En effet ce sont me rappelait le film Disney du nom d'Aladdin. Mais je suis surpris, lorsque j'ouvris mes yeux dans le rêve, de voir à la place d'Aladdin un souriceau enturbanné autrement nommé rat de L’Orient jouer de la flûte devant son palais.

D'un coup mon rêve se transforma. Je n'ai plus du tout en face de moi quoi que ce soit qui me faisait penser à Aladdin. J'étais bouche bée devant le spectacle qui se trouvait en face de moi. En effet je voyais quelque chose de fantastique : un arbre qui, à la place d'avoir des feuilles sur ses branches, avait des choses que je n'aurais jamais imaginé sur un arbre, des planètes. Mais ce n'était pas tout je vis aussi une branche ressemblant à un aigle. De plus ses racines n'était pas non plus normales, elles avaient la forme de serpents. Et à côté de ce fantastique arbre se trouvait un jeune garçon tenant une hache. Je me dis donc ce fantastique arbre était voué à disparaître.

Benjamin

 

 

Cartes de papier

 

Je suis entré dans ce miroir sans fin. Sur mon chemin j'ai aperçu un étendage qui était fait de vent, au-dessus était accroché des pinces à linge. 

En continuant mon chemin j'ai aperçu un château en brique. M'étant perdu je décide de m'arrêter pour demander mon chemin. Ssuite à mon échange avec la personne qui vivait là j'ai pu retrouver mon chemin.

Sur le retour j'ai entendu des bruits de plus en plus fort autour de moi. C'était comme des pleurs de bébé. En me dirigeant dans la direction des pleurs je me suis retrouvé dans une forêt. Au milieu de celle-ci se trouvait un landau de bébé.

Que va-t-il se passer ? Saison 2 prochainement.

Clément

 

 

Cartes de papier

 

Le concours de danse est à 15h. Pour l'occasion, elle a sorti du grenier, là où il y avait plein de toiles d'araignées, les anciens chaussons de ballerine rose  encore un bon état qui étaient à sa mère.

Elle s'est souvent entraînée, et s'imagine qu'elle ne va pas réussir. En songeant à de telles choses, elle pleurait souvent.

Au final elle finit 3e du classement. A la fin de concours, elle appelle sa mère pour lui annoncer la nouvelle. Sa mère si fière, lui propose comme cadeau d'aller en vacances se reposer dans un pays oriental

Après avoir bouclé les valises, l'avion a atterri. Elle décide de se poser un peu à l'hôtel. Le lendemain elles font la visite d'un palais magnifique.

 

 

Cartes de papier

 

La liberté dans l'espace

 les étoiles filantes se balade dans le ciel et rencontre quelques planètes si belles

 

Plusieurs bonbons colorés sont sur des bouliers comme des planètes telluriques,

Je trouve ça magnifique.

 

Partir au bal avec des chaussures roses de danse enchantées,

puis se retrouver avec des toiles d'araignées qui touchent les poignets des pieds,

c'est justement pour aider la belle demoiselle à danser.

 

Nawel

 

Cartes de papier

 

Qui sait où vont les roses ?

 

Qui sait où est partie ta maman, bel enfant ?

Qui sait où va le vent ?

Qui sait où il a emporté les feuilles de ces arbres ?

Es-tu fantôme blanc dans une forêt abandonnée ou orphelin des marais hanté par le souvenir de ta mère ?

Que deviendras-tu quand la neige virginale couvrira de son linceul cette terre noire ? 

une chauve-souris emporte t-elle ton berceau dans son château ?

Et après ?

Après, tu grandiras.

Devenu adulte tu pourras rencontrer l'Univers et ses planètes, parcourir la terre, naviguer sur toutes les mers du monde et peut-être, un jour, retrouveras-tu ta mère devenue vieille.

Elle t'attend depuis toujours. Depuis le jour comme dans un conte effrayant où une ombre terrible t'as emporté, toi, son enfant dans la partie sombre de l'humanité.

Alors tu resteras avec elle jusqu'à ce qu'un jour elle cesse de vivre.

Puis tu repartiras vers ton destin, tu deviendras astronaute ou cosmonaute.

Martine

 

Cartes de papier

Le Petit Poucet spatial

 À l'origine du monde spatial, le petit poucet issu d'une famille  de bûcheronne et de bûcheron s'en alla pour des missions.

L'oracle ainsi que le prophète lui prédisent : “ Je suis cette partie de la terre qui a rendu perplexe la terre”.

Sur ton chemin tu rencontreras un boa, une bobo et un bambou qui te mèneront vers l'espace dont les racines ont prit l'environnement des planètes et de l'aigle …

Le Petit Poucet, tout poussin poussa son énergie afin d'admirer ce lieu enchanté !!!

Décide de rendre perplexe la terre de ses ancêtres divins et divines.

La prophétie disait juste jusqu'au moment où l'aigle emporta le Petit Poucet dans son vortex inédit. Au moment du passage de la voûte transparente et céleste, le Petit Poucet entra dans une nouvelle dimension.

Il ne connaît pas les événements qui allaient se produire !!!

En tant que narrateur de l'histoire, je me dis que nous devons compter uniquement sur nous-mêmes et de ne pas faire face à notre destin.

Je me remémore le conte philosophique de Voltaire, "Candide ou l'Optimiste", lorsqu'il est écrit: "Il faut cultiver son propre jardin; et semer la récolte spatiale"

Alekseï


 

Cartes de papier

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 4 Juin 2022

 

Dans le train de treize heure trente trois le tintamarre du tartare triche sur le texte de tueur. Il trahit toutes les tribus tributaires d'un tribun. Toutefois sa trahison tourne mal. Le titille, et Trump le tue d’une trempe en pleine tête avec un tournevis.

Groupe

 

Tartare

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 2 Mai 2022

Personnalité : têtu, dans sa bulle, essaye d'être drôle, a le sang chaud, fait l'hélicoptère avec sa tête, fait un 360° avec ses yeux, chant du Jul.

Posture : chaque tête a sa fonction pour mieux observer l'environnement. C'est la tête la plus pratique pour chasser  les fourmies avec la langue.

Apparence : grande bouche, des lunettes, a beaucoup de poils, a les dents en or, une langue avec des épines.

Clément et Tony

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 30 Avril 2022

C'est l'histoire d'une araignée et d'un poisson qui mange des éclairs dans le ciel. Il regarde un feu d'artifice.

Bradley 

Le poisson qui mangeait des éclairs

Personnalité : têtu, dans sa bulle, essaye d'être drôle, a le sang chaud, fait l'hélicoptère avec sa tête, fait un 360° avec ses yeux, chant du Jul.

Posture : chaque tête a sa fonction pour mieux observer l'environnement. C'est la tête la plus pratique pour chasser  les fourmies avec la langue.

Apparence : grande bouche, des lunettes, a beaucoup de poils, a les dents

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 29 Mars 2022

Un papillon qui aime l'art

Plusieurs rochers

Une couronne

Un doigt d'honneur dans un champ de bataille

Dans un champ il y a plusieurs papillons. Chaque papillon entoure une personnalité différente comme un papillon qui aime l'art. Le roi des papillons déclenche la guerre.

En couleur

C'était l'histoire d'un chat 

Mais pas n'importe quel chat. Ce chat avait une particularité c'est qu'il était astronaute spécialisé dans les comètes. Son métier c'est de dériver les comètes pour éviter qu'elles percutent la terre. 

Pour ça il utilise ses taches pour les localiser et ensuite il se dirige vers elles pour les anéantir avec un rayon à vomi. 

Grâce à lui, la terre continue son chemin dans le temps.

Clément

En couleur

Un papillon et des lunettes, un sous-vêtement pendu, fils, un bocal avec des poumons dedans, arbre, papillon passant par l'entrée d’un temple.

C'est l'histoire d'une fille qui se promène dans une forêt, et qui regarde les arbres.

Elle met ses lunettes de vue pour mieux voir les papillons sur les fleurs. Quand, tout à coup, elle voit un jardin avec un portail avec un temple tout au fond. Elle s'approche, pousse le portail et voit un bocal avec des poumons dedans. Elle décide de l'ouvrir et se salit. En rentrant elle se changea et pend ses vêtements su un fil pour qu'ils sèchent.

Mimouna

 

En couleur

Chauve-souris Batman insecte carte d'Afrique grand papillon

Batman vivait au Luxembourg avec son ami Luc chauve dans le corps d'une souris et d'un coup il est appelé en mission pour tuer l'insecte géant. Se précipite et sort le grand papillon du garage prendre les cartes d'Afrique pour se repérer et arriva sur les lieux. 

Le combat commença après de longues heures d'échanges de coups.

Batman finit par l'achever.  

Tony

 

En couleur

Montagne rivière le faucon millenium deux grosses mains qui ouvrent un portail un masque un bassin coccyx

Les humains ont ouvert le portail du cosmos.

Un faucon traverse la rivière,

qui en profite, rupture des eaux,

pour répandre les morts sur Terre

Désormais, les humains doivent porter les masques

Claudia

 

En couleur

Écriture arabe lettre d'amour cœur brisé prénom pensée noir marron calligraphie 

Une déclaration d'amour avec un cœur ou plusieurs

C’est l’histoire d'une lettre d'amour, avec de l'écriture arabe et quelque calligraphie

Une   pensée a été créé avec 2 couleurs différentes le noir ainsi que le marron

Un prénom a été écrit en écriture arabe et ajouté aux cœurs brisés

Pour laisser des traces la feuille a pliée, il s'agit donc d'une histoire triste car toute histoire a toujours une fin.

Nawel

En couleur

Haïkus écrits pendant cet atelier d'écriture

Dans un grand silence

Inspirés par les taches d'encre

Les stagiaires écrivent

 

Du bleu et du rose

Chercher des mots, des idées

Créer une histoire

 

Etre lent, rapide

Même s'ils sont tous différents

Ecrivent une histoire

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 1 Mars 2022

Et qu'est-ce qui reste pour moi.

Il reste de la nourriture. Pour moi c'est des croissant et un caprisun multifruits.

Sephora

La langue est hospitalière

J'ai passé un brin de bonheur éphémère dans ma cabane où j'ai joué à la sarbacane mais quand j'ai vu ce rat manger ma betterave, c'est comme si je voyais la peste, le choléra envahir l'espace.

J'ai pensé à ces bateaux transportant hommes et femmes africains. Ces hommes libres enchaînés au milieu des rats et des vomissures, vendus comme esclaves en Amérique, ils étaient moins que du bétail aux yeux de l'homme blanc. 

Fini pour eux la vision des zèbres galopant dans la savane.

Martine  

Musée Tomi Ungerer

Musée Tomi Ungerer

Trop Trop Trop

 

Tu es la plus drôle des créatures

J'ai vu une totote grise

J'ai trouvé un grigri dans une bazar nature

Je suis allée dans la remise

 

Tu es la plus drôle des créatures

Tu es allée cueillir dans la verdure

Une plante de topinanbour

Je n'en n'ai pas parlé à ton retour

 

Tu es la plus drôle des créatures

Si ! Je te le jure

It's kit for a shool kitch for new rule

J'epère que tu t'amuse bien, qu tout roule

 

Un coeur pour un fantôme

C'est que tu ne manques pas d'atomes

 

Adélaïde  

 

 

 

La langue est hospitalière

Cafard, le canard, et Kaï, la caille, accompagnés de Carambar, la cane et son chéri, Chéribibi, tout ébahi par cette grosse chaleur s'en vont à la chasse aux charançons cachés à Düsseldorf.

Puis, toute cette petite société, loin de la Méditerrannée et de son tintamarre, une fois arrivée, fatiguée, s'en va boire un café sans sucre ni caséïne.

Mais une mémé sur son fauteuil mécanique, méduséee par cette petite société décide de les farcer. Avec une cage et sa canne à pêche s'en va faire un joli charivari.

 

Martine 

 

La langue est hospitalière

Les élèves ont créé un projet, écrire pour vivre

Cela faisait partie de la séquence "Aimer au-delà du handicap". Ils avaient utilisé la presse au collège et au lycée. Ils avaient décrété : "May the force be with you un peu plus fort qu'un bain à remous".

Ils avaient créé une recette : des cornichons au chocolat plein la tête 

Handicap et recette en tout pour faire la fête.

Adélaïde

Fleischschnacka

Fleischschnacka

Ce n'est pas la fin du monde

J'ai quelque chose à dire de limpide et d'inconcevable en ces temps d'orage où des corps au tombeau sont tombés par milliers dans les cris et dans l'horreur. 

Oyez, oyez pauvres gens. Ni tonnerre du canon, non. Pas plus que de morts de faim. Ni de guerre des tranchées ou de rictus d'horreur d'un SS.

La raison est simple : un virus domine le monde et colonise les poumons, plombant le moral des troupes. Du plomb, beaucoup de plomb, du plomb dans les ailes.  Des milliers d'innocents meurent dans l'horreur. Pieds et poings liés, ils se défendent becs et ongles, plumes et becs. 

Mais un jour viendra l'oiseau lyre sur un rayon de soleil, rayon de miel doux à nos gosiers. Une éclaircie sur la terre ronde et bleue comme une orange. La vie sera plus forte que la mort. J'apperçois déjà l'espérance courir dans le pré sous les ciel bleu. Loin du silence de mort, j'entends la musique claironnante de la résilience.

Martine

Harmonium, Altkirch

Harmonium, Altkirch

Les grandes vacances

"Voici l'été !" qu'importe le reste, le bonheur est notre fierté" écrivait Albert Camus dans son livre "L'état de siège" en 1948. Comment ne pas être d'accord avecl'auteur de La peste et de L'étranger. Qui n'a pas expérimenté la fin du printemps arrivé, le fourmillement de notre peau au contact de la chaleur gorgée de soleil et de sueur du début de l'été. Tout notre corps se nourrit le moiteur ambiante dans un bonheur languissant. Notre cerveau se met au diapason en ralentissant son activité, délaissant les pesanteurs du quotidien et les gerçures des soucis. Un amolissement général gourmand et régénérant gagne tout notre être, lequel est entièrement tourné vers le futile, l'oisiveté, la contemplation des paysages ou des corps exposés et dénudés. Le bitume se fait sable, les murs se font haies ombragées, les tours deviennent des cabines de plage, les nuages de pollution se transforment en brumisateurs. Plus rien ne compte que le temps qui s'écoule paresseusement.

"Voici l'été !" qu'importe le reste, le bonheur est notre fierté"

Christian

 

La langue est hospitalière

Tous les matins, je n'ai qu'une envie : me recoucher !

Je me lève du pied gauche, en colère.

Il est vrai que j'ai tout pour être heureuse mais, pas de pot, je suis entourée de mauvaises gens et chaque jour qui passe est une mauvise journée. 

Ces malveillants sont malades, et, pas propres, ne font jamais le ménage.

Une nuit j'arrêterai d'être passive, je prendrai ma revanche, pour sauver ma peau j'arrêterai d'être malheureuse, je stopperai cet enchaînement infernal. 

Martine 

Maison des têtes, Colmar

Maison des têtes, Colmar

Vivre ivre

Ce qui arrive et ce qui n'arrive pas. Le hasard fait bien les choses mais il arrive aussi qu'il entraîne le malheur. Mais pourquoi y penser ou s'en soucier de manière à faire d'un petit malheur une catastrophe mondiale ? Sans souci et ivre d'être je vis, de cette manière le plus grand des malheurs m'affleure à peine.

Je n'en fais plus des scènes et l'ignorance m'entrâine dans des sphères autre que celle connue de la terre martelées depuis des millions d'années par un marteau de fer.

Je suis ivre d'être et j'en suis fier, ne pensez-vous pas que c'est la meilleure manière de faire de sa vie un enfer ?

Lorsque je bois un verre, je n'en bois pas un mais deux. Lorsque je vais en station je prends la journée complète pour profiter au maximum de ma journée. Quand je travaille, je fais ce que je peux et sans pression j'évite d'outrepasser mon bonheur. Au restaurant et dans la vie je suis un bon vivant. 

J'aime la vie et je suis ivre d'être !

Raphaël

Brasserie des Vosges, d'après Botero; Strasbourg

Brasserie des Vosges, d'après Botero; Strasbourg

L'amour : le maître de la vie du troisème type

Un être vous manque et tout est dépeuplé : cette phrase veut tout dire. Le pouvoir de l'amur est tellement puissant qu'on veut tous trouver une part d'ombre dans la lumière.
Ne jamais juger un livre à sa couverture car les apparence sont trompeuses. Il permet assi d'être enfin qui on est avec l'aide de la personne aimée et de trouver son chemin. On peu chercher cette personne pendant des années voire des décennies ou même encore ne jamais la trouver, mais si on finit par la trouver, on sait immédiatement que c'est elle, notre raison d'exister.

Malgré les peurs qui peuvent nous faire devenir les pires des monstres, si on choisit l'amour sous toutes ses formes, la paix pourra enfin régner en maître sur le monde.

E.C     

Brasserie des Vosges; Strasbourg

Brasserie des Vosges; Strasbourg

Un petit garçon en pyjama en forme d'étoile marche dans le noir avec une bougie dans les mains pour réparer l'ampoule cassée. Le garçon se coupe avec un bout de l'ampoule cassée et il ne ressent aucune émotion à cause de sa maladie.

Bradley  

La langue est hospitalière

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 26 Janvier 2022

Avec des cartes dixit

Quelle drôle de manège

On dirait qu'il neige

Et tous les enfants couverts de plume

Bien habillé n'auront pas de rhume

Tourne, tourne, joli manège

Tourne, tourne petite clef beige

Un drapeau flotte au vent

Jolie musique au cœur battant

Petit note comme des oiseaux

Éléphant dragon rhinocéros si beaux

Martine

 

 

 

Dragon fabriqué avec des bouteilles en plastique, destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est placé devant l'aquarium de Lisbonne

Dragon fabriqué avec des bouteilles en plastique, destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est placé devant l'aquarium de Lisbonne

Avec des échantillons de tissus

Je me souviens des rideaux de ma chambre d'enfant. Ils ressemblaient à un voile de mariée. Blancs, avec des fleurs, en dentelle très rugueuse. Minouche, mon chat,  aimait à s'y frotter, mais maman râlait car, après, ils étaient couverts de poils.

Ce n'était pas des rideaux chauds, c'est pourquoi ils étaient doublés d'une tenture ancienne qui sentait mauvais, comme du plastique fondu.

Son graphisme faisait penser  à une fourrure de panthère, et quand je la touchais, elle était lisse et un peu élastique.

J'aimais lire sur mon lit mais quand j'entendais les couverts qui s'entrechoquaient c'est que c'était l'heure de manger.

 Après, mon père jouait un air d'accordéon et mon petit frère faisait tourner la boule à facettes.

Martine

 

 

Poisson fabriqué avec des semelles en plastique, destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est exposé dans l'aquarium de Lisbonne
Poisson fabriqué avec des semelles en plastique, destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est exposé dans l'aquarium de Lisbonne

Poisson fabriqué avec des semelles en plastique, destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est exposé dans l'aquarium de Lisbonne

La maison des tissus

des goûts, des moments où l'on danse, 

des chambres aux couleurs multiples 

du moderne, de l'ancien. 

Du tissu qui a fait son chemin 

du rouge du bleu 

de l'ancien il y en a peu

des bières des boissons, 

on jouait de l'accordéon sans raison 

du chaud ou du froid 

malheureusement pas de tissu bleu roi

pas de boule à facettes

du raffinée plein la tête

je me souviens des tissus graphiques

parfois venus d'Afrique

j'ai pas de quoi être déçue

j'y ai vécu dans cette maison pleine de tissus

Adélaïde

Quelle drôle de manège

 

Tissu blanc en dentelle

La matière me fait penser à des filaments un peu élastifiés décorés de fleurs qui s'accrochent comme pour une robe de mariée

 

Tissu gris en fausse fourrure

La matière me fait penser à des poils de chat; la couleur grise, les nuages de laine de pluie

 

Blanc comme la lumière un voile pour y voir plus clair de la dentelle pour décorer la vue des invités et des alliances pour s'unir dans cette salle remplie de bonheur

Damla

 

Quelle drôle de manège

Avec le livre Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau

Ecrire, comme dans Exercices de style du même auteur, l'antonyme du texte composé

J'annonce officiellement

L'Amérique du Sud a séduit tous les équivoques

 on vous vendra de tout des homards aux salicoques

 si cette cloche se tait, elle et son terlintintin

 je vous le dis mes chers enfin

 le mammifère est roi et nous sommes ses cousins.

Adélaïde 

 

 

Hippocampe fabriqué avec des déchets, il destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est placé dans l'aquarium de Lisbonne

Hippocampe fabriqué avec des déchets, il destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est placé dans l'aquarium de Lisbonne

Ecrire, comme dans Exercices de style de Raymond Queneau, l'antonyme d'un extrait de texte de Dany Laferrière  (Version Discours officiel)

C’est une histoire particulière que nous racontait notre grand frère

Le soleil paraissait toujours plus vif après la pluie, il nous avait dit qu'on dirait que chaque flaque d'eau recevait un rayon lumineux qu'il y avait une petite  lueur au fond de l'eau que l'on aurait dit que c'était les yeux de la terre.

Adélaïde

Quelle drôle de manège

Ecrire, comme dans Exercices de style de Raymond Queneau, l'antonyme d'un extrait de texte de Dany Laferrière  (Version antonyme)

Elles sont sûres d'elles les grandes canettes. Les enfants partent trouver avec des coins-coins silencieux. Des jeunes s'écartent du groupe. Solitaire avant de finir le manège inversé.

Ils ont l'air surpris les petits canetons. Les vieux viennent récupérer avec les coincoins sont bruyants les petits suivent en groupe le groupe un instant avant d'obtempérer.

Claudia

 

Quelle drôle de manège

Ecrire, comme dans Exercices de style de Raymond Queneau, l'antonyme d'un extrait de texte de Dany Laferrière  (Version antonyme)

Un homme pressé

Ni une femme ni un enfant, mais un homme, ni en marchant ni en sautant mais en courant derrière  non un cheval ni  un âne mais une mule, et s'adresse à Da  sans même s'arrêter :

Da  c'est pas que j'ai rien à dire, ni que je veux rester muet, j'ai même quelque chose à vous dire mais je suis pressé, je dois voir Jérôme non aux aurores, ni au lever du soleil, mais avant la nuit.

 Une autre fois Absalom …   je ne suis ni dans la maison ni dans la rue mais ici sur la terrasse

Martine

 

Quelle drôle de manège

Ecrire, comme dans Exercices de style de Raymond Queneau, l'antonyme d'un extrait de texte de Dany Laferrière  (Version en couleur)

Qu'est-ce qu'il y a de noir après la mort, Da ?

Il y a que les fourmis rouges qui en sachent quelque chose

Pourquoi ces petits êtres verts de rage ne disent rien ?

Parce que ça ne les intéresse pas Vieux Os blanc

Et pourquoi la grieseur de la mort nous intéresse ?

C'est le mystère de la vie aussi profond que le bleu de l'océan

Un participant

 

Quelle drôle de manège

Ecrire, comme dans Exercices de style de Raymond Queneau, l'antonyme d'un extrait de texte de Dany Laferrière

Lorsque tout est fini lorsque l'on agonise

Lorsque le marbrier astique nos tombeaux

Il se penche et alors à sa grande surprise

Et tout vient signifier la fin des haricots

Un participant

 

Version télégraphique 

C'est fini, on agonise, 

Le marbrier nettoie les tombes

Il se penche et surprise

C'est la fin

Un participant

 

Quelle drôle de manège

Ecrire un texte avec le livre Cent mille milliards de poèmes de Raymond Queneau

Ecrire, comme dans Exercices de style de Raymond Queneau, l'antonyme d'un extrait de texte de Dany Laferrière

Version originale

Le roi de la pampa retourne sa chemise

 pour consommer un thé puis des petits gâteaux

 il se penche et alors à sa grande surprise

 elle soufflait bien fort par-dessus les coteaux

Version en couleur

Le roi de la pampa retourne sa chemise bleue pour consommer un thé vert puis des petits gâteaux roses. Il se penche et à sa grande surprise elle soufflait bien fort par-dessus les coteaux blancs.

Autre version 

Ce n'était ni un pauvre ni un soldat mais un roi. Il ne retourne pas ses chaussettes ni son pantalon mais sa chemise. Il ne consomme ni des papillotes ni des hamburgers mais du thé et des gâteaux. Il se penche et alors à sa grande surprise elle ne postillonnait pas et ne courait mais soufflait bien fort par-dessus les coteaux.

Mattéo

 

Quelle drôle de manège

Acrostiche

Tout petit

On avait

Notre doudou

Y a toujours le temps pour la fête

Tony

Avec des cartes dixit

Un beau jour dans le château, le roi se réveilla avec un râteau dans les mains. Il regarda dans le ciel par la fenêtre. Il remarqua un ballon géant sur un nuage, et tout d'un coup il se précipita devant le miroir se posa la question : “c'est un rêve ou c'est mon imagination qui me joue un tour ?”. il se dirigea vers le tronc d'arbre et attrapa la corde et monta jusqu'au ballon pour faire la fête. FIN 

Tony

 

Quelle drôle de manège

Avec une carte dixit, écrire toutes les expressions et les mots qui nous viennent à l'esprit

Serpenter chemin sonnette assonance association mort survenance son zigzag joyeux montagne porte maison invite ruisseau serpent dans les sentes soupente soupir sifflet police uniforme casquette gyrophare lumière bleue affolé mort antidote double son double lettre doublon doubler redoubler d'efforts courir sport poésie auteurs racine siphonner assassin interrogation réponse

 

Queue du dragon fabriquée avec un filet rempli de bouteilles en plastique, destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est placé devant l'aquarium de Lisbonne

Queue du dragon fabriquée avec un filet rempli de bouteilles en plastique, destiné à sensibiliser le public au problème des déchets en mer. Il est placé devant l'aquarium de Lisbonne

Expressions

 la terre est bleue comme une orange

il y avait une haute fenêtre

les oiseaux ont le cœur sous la langue

le temps nous mange la vie

j'ai l'horizon bout des doigts

le ciel brûle

ce soir il y avait un alpaga sur le trottoir

quel tintamarre

la nuit tombe c'est bien connu

 

Pas un alpaga sur le trottoir, mais une vache masquée portant la houppelande volée au père Noël

Pas un alpaga sur le trottoir, mais une vache masquée portant la houppelande volée au père Noël

Lorsque j'entre dans la bibliothèque municipale de Givors, j'ai le choix. Soit je prends l'escalier, soit je monte en ascenseur

Ce jour-là, j'ai décidé de gravir les marches. Arrivé à mi-hauteur, une affiche attira immédiatement mon regard. C'était le théâtre de Givors qui proposait sa nouvelle pièce.

 Une femme assez grande, longue robe rouge, diadème brillant dans les cheveux faisait face à un homme de taille moyenne, béret basque sur la tête, sac à dos bien plein, et chaussures de randonnée aux pieds. Ah, j'oubliais le bâton de randonnée. Puis j'entendis cette phrase : «Ma plus belle histoire d'amour c'est vous. ». Et, hallucinations ? C'était la femme au diadème qui la prononça. Bouche fermée comment était-ce possible ?

Ma plus belle histoire d'amour c'est vous

Vous affirmez que je suis votre plus belle histoire d'amour.

Oui je vous le réitère, ma plus belle histoire d'amour, c’est vous.

 Mais alors mon cher, qu'en est-il de vos autres histoires d'amour ?

 Oh ! c'est une autre histoire !

 Mais encore ?

 J'ai eu bien des vagues à l'âme avec les dames.  Mais ma plus belle histoire d'amour c'est vous.

 Et puis ?

 J'ai vécu de terribles conflits avec Émilie. Mais ma plus belle histoire d'amour c'est vous.

Et aussi ?

 J'ai parfois crié, tempêté contre Salomé. Mais ma plus belle histoire d'amour c'est vous.

Comment pouvez-vous être si sûr que votre plus belle histoire d'amour c'est moi ? Comment puis-je vous croire quand vous vous affirmez cette assertion avec tant d’emphase ? N'avez-vous pas répété à l'envie à Émilie, à Salomé ce « Ma plus belle histoire d'amour c'est vous » ?  Comment puis-je en être certaine ?

Il faut me croire, un point c'est tout. Une question de confiance. Là, maintenant, à l'instant, je veux vous le dire et vous le répéter « Ma plus belle histoire d'amour c'est vous ».

Martine

Quelle drôle de manège

Parce que c'était lui parce que c'était elle,

 ils se marièrent et eurent beaucoup d'enfants.

Puis ils divorcent et placent les mioches chez les grands-parents.

Chacun de leur côté ils partent à l'aventure,

elle a vélo, lui en bateau à voile.

 Elle jusqu'à katmandou, lui jusqu'à Bornéo.  

Ils font de multiples rencontres sur leurs chemins respectifs

Elle dort chez l'habitant, ou dans sa tente,

 il met les voiles chaque fois que ça le tente.

Elle mange des chenilles, du buffle ou de la salade,

Il déguste de la raie, de l'aile de requin ou des algues.

Elle pédale chaque jour 50 ou 100 km,

 il navigue du matin au soir ou du soir au matin.

 Elle sait réparer son dérailleur,

 il recoud la voile.

Sous un soleil de plomb ou des trombes d'eau,

 sur une mer d'huile ou un océan déchaîné.

 Et puis un jour elle décide de tout arrêter,

 et puis un soir il stoppe son aventure.

Après dix ans passés séparé ils se retrouvent à l'Auberge de la jeunesse de Vienne

se remarient

mais les enfants sont si bien chez papi mamie

 qu'ils y restent,

Alors ils repartent ensemble en pédalo.

Martine

Quelle drôle de manège

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 13 Janvier 2022

En apesanteur sur la lune, je flotte.

En apesanteur dans le ventre de ma mère, je nage.

En apesanteur dans la nuit, je rêve ...

Puis je m'arrête.

 

J'observe le monde vu de là-haut, de ce bel astre blanc et lumineux,

Forêt, ville, rivières, humains et animaux.

 

J'écoute la vie autour de moi, 

Musique, cri, voix, roulements et gratouillis.

 

Je goûte la saveur des choses,

Sucrées, salées ou amères, douces ou rugueuse

lisses ou granuleuses.

 

Je sens les exhalaisons de la terre,

De la mer, de ma mère, 

piquantes, capiteuses, âcres ou fétides. 

 

Je palpe les rondeurs,

Le sec et le mouillé, le souple et le tendu.

 

... puis je tombe.

 

Je tombe raide dingue de toi

Je tombe en pâmoison

Je tombe dans les pommes 

Je tombe dans le panneau

Je tombe pour meurtre

Je tombe dans une tombe

Je tombe dans l'oubli

Je tombe en panne d'inspiration

Je tombe, je tombe, je tombe 

Je ...

Martine 

 

En apesanteur dans la nuit je rêve, écrin doré oùrepose de fantasques figures, oiseau géant bleu et ocre, chevaux, crinière au vent, crin noir ou gris. Et moi qui essaie de les saisir, folle que je suis. Je rêve .

En apesanteur  sur mon trapèze, un livre à la main, je survole mon lit, balançant de droite et de gauche au-dessus de ma couche écarlate.

 Rêve ou réalité ? En quelques coups d'aile je surplombe la maison, salle de bain d'une blancheur de nacre ou cuisine carrelée de bleu. Qui habite ici ? Cou tendu vers le vide, imagination et désarroi en ce lieu vide et nu, je réfléchis à l'avenir. La tête en feu, yeux exorbités, ou est-ce ma chevelure, j'ai explosé en plein ciel bouche ouverte sur le bleu nuit, sur le ciel.

Un pas en avant, je flotte dans l'irréel, un pas en avant je tombe dans l'espace intersidéral, je tombe amoureuse je tombe sur les pommes je tombe, je tombe, je tombe ...

Et avec moi tombent des dizaines, des centaines, des milliers, ils tombent, se couchent et meurent, tombes sans sépulture, cénotaphes monstrueux, poussière et fumée, morts inscrits dans les registres du temps, simples numéros tatoués au creux du bras qui se substituent dans nos cœurs, nos mémoires et ces vieilles photos sépias, racornies.

Flammes rouges démoniaques, incendies déments, autodafé de silhouettes humaines, humaines, profondément seules devant le spectacle infini de cette absurde.

Martine

 

 

En apesanteur dans la nuit je rêve. Assis sur le rebord de ma baignoire, je me remémore. Je me souviens de la grande maison de mon enfance, où j'ai vécu pendant une vingtaine d'années. En pleine nuit, impossible de dormir, son visage me  hantant.  Ses cheveux blonds aux reflets dorés, son petit sourire et son air triste. C'était la dernière fois que je le voyais. Dans sa chambre face à la mienne, son corps inanimé sur le lit me criait silencieusement d'aller l'aider. Le corps froid, glacé ;  les manches de son pull relevé me montrant ses bras ensanglantés. Il était trop tard. Je n'ai pas réussi. Pas réussi à l'aider, pas réussi à le sauver. Il m'a appelé au secours et je n'ai pas pu entendre ses prières. Je l'ai perdu et je ne le retrouverai plus jamais. Mais c'est à cause de tout ça. À cause d'eux qu'il est devenu comme ça. S'il n'avait pas été témoin de ce qu'il a vu, personne ne s'en serait pris à lui. Je savais qu'à cause de cette histoire, toute sa vie serait bouleversée. Mais maintenant il est trop tard, il n'est plus là. Maintenant ils vont pouvoir vivre en toute tranquillité sans avoir peur que leurs secrets soient révélés. Mais j'espère que cette mort ne sera pas inutile et qu'ils vivront avec et que ça les rongera de l'intérieur toute leur vie.

EC

 

En apesanteur dans la nuit je rêve que je m'envole dans le ciel pour une fugue céleste. Dans le bleu et l'ocre je vole, comme un oiseau illuminé de l'intérieur, je plane, œil ouvert sur l'inconnu, je découvre le ciel.

 Tel un trapéziste je me balance au-dessus de mon lit rouge sang, un livre à la main. J'imagine cette rêveuse, cet autre moi-même. Prenant de la hauteur je visualise ma chambre, celle de mon fils, berceau vide et blanc, moi dans la cuisine. Mais est-ce moi, vraiment ? Où suis-je ? Dans mon lit rouge, dormeuse éveillée? Dans la cuisine ? Ou bien planant par-dessus les toits ? A moins que je ne sois assise soucieuse, sur la baignoire, à me poser mille questions. Tout à coup, entrant dans mon champ de vision, est-ce un homme ? Est-ce un cheval ?

Le rêve vire au cauchemar et sa bouche grande ouverte, dents en avant, prête à mordre. Je recule. Je recule. Je tombe. Je suis à terre. Réveillée.

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0

Publié le 13 Janvier 2022

Détermination

Etonnement

Lumière

Anticipation

Idée

Doute

Emerveillement

Adélaïde

 

 

Bacon

Radieux 

Amour 

Doudou 

Lire 

Ami 

Etude 

Yes

Bradlaey

 

 

 

Être plus confiant 

Mettre de l'argent de côté 

Incroyables amis

Lire et continuer d'écrire 

Italie 

États-Unis

Emilie

 

 

 

 

 

 

 

Voir les commentaires

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0