Pique-nique à Abbeville

Publié le 20 Septembre 2022

Pique-nique à Abbeville

Aujourd'hui, c'est jour de pique-nique ! J'adore ça. Je dois avoir une dizaine d'années. Nous sommes tout un groupe. La couverture qui pique, à carreaux rouge et noir. La glacière, bien remplie. Boissons fraîches. La bouteille d'eau gelée. Salade. Pain. Fromage. Charcuterie. Fruits.

Le seul truc que je n'aime pas, c'est le trajet en auto. Malade comme un chien, je vomis à presque tous les coups, et, en plus, je me fais engueuler par mon père car on doit s'arrêter en route. Et si c'est trop tard, entre l'odeur et le nettoyage, ça le met vraiment en colère. Ouf ! Cette fois la route était droite et tout s'est bien passé.

Une grande prairie, des arbres. On étale la nappe en plastique, les couvertures, on sort tout. Nous nous installons à l'ombre.

 Plusieurs familles. Plein d'enfants. Mon frère.

Après le repas, pendant que les adultes discutent, se reposent, dorment, jouent aux cartes, les enfants vont dans les bois. Oh ! Une cabane, là, sur la fourche de l'arbre à moitié couché !

Deux, trois gosses intrépides montent, facile ! La pente n'est pas très raide. J'adore grimper. Je les suis. A mi-chemin, c'est la chute. Je tombe sur le dos. Je reste quelques instants à terre, complètement estourbie. Je me relève, ça tourne. 

Les enfants crient "Martine est tombée de l'arbre !".

J'arrive auprès de mes parents. Je mens, de peur de me faire gronder "C'est pas vrai !".

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Textes personnels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :