Musique !

Publié le 20 Septembre 2022

Atelier d’écriture Fête de la musique

Ecrire les mots qui vous viennent quand vous écoutez ces musiques, 

Mots, images, sentiments

Dvorak : Symphonie n°9 « Du Nouveau Monde » (Orchestre philharmonique de Radio France / Marzena...

 

Zap Mama- Take Me Coco
Nirvana - Come As You Are
Pavarotti - Caruso (english subtitles)
DJURDJURA "asirem" (espoir)
serge gainsbourg- Elisa- 1969
Albanais :
Mollë e ndaluar – Fisnikët

Pygmées (Yelli – Baka women Yodellers)

Quilapayún 1973 - Vamos mujer [VIDEO PLAYBACK]
Violons Barbares : chant diphonique mongol (Un autre Orient au Lieu Unique)
Auu ketè akapela Canala (poulpe et le rat) Canaque Nouvel Caledonie
Concert de musique traditionnelle de l'Inde du Nord

 

Vocabulaire  

Baisser le son puis rechercher ensemble le vocabulaire au tableau : aigüe, grave ; allegro, harmonie, batterie,voix à capella (chapelle), accord, note, chœur, orchestre, solo, portée, juste, faux, oreille, écouter, jouer, âme (violon).

Associations d’idées au tableau

Associations d’idées avec les mots écrit au fil de l’écoute de la musique et ceux du vocabulaire (jouer/enfant ; oreille/bouche).      

 

Musique !

 La pluie en claquettes

La poule qui caquette

Les femmes autour du lavoir

Battement du battoir

C'est la fin de l'été

La Joie, l'excitation

Elles s'éclaboussent, pataugent

Partagent leurs histoires d'amour

Les dernières nouvelles

L'eau arrivera bientôt au coeur du village

Enfin ne plus avoir à marcher

Dans ce chemin escarpé

Ne plus avoir à porter les lourdes jarres 

Emplies d'eau nourricière

L'eau de la vie

Elles sont tant à s'être blessées 

A avoir chuté sur les cailloux

Elles ont vaincu la réticence des mâles, des hommes

Elles feront la fête

Elles chantent déjà leur victoire

Musique !

Dans la forêt, un couple très amoureux se roule dans la mousse. Galipette avant, galipette arrière, valse la tête vers le faîte des arbres, puissante émotion.

Le soleil filtre à travers les feuilles, jouent avec la lumière, chantent a capella, c'est le manège de l'amour, toutes les promesses de mariage, d'enfants, de jolie maison, c'est le jeu de la séduction, de la passion. 

Étreinte spirituelle. Parfois un peu de tristesse en pensant à la mort de leurs parents pendant la guerre.

Mais la vie, la renaissance, l'espoir ravivent leurs cœurs. Au fond, la montagne où se déploie un grand oiseau majestueux, symbole de leur amour.

Sur grand écran, c'est un film d'amour.

Sur petit écran, une série télé.

Dans la forêt la vraie vie.

Ils reprennent leur balade dans le chemin, à un rythme rapide, effréné, entraînant, joyeux, heureux, parfois même ils font des bonds, ils sont montés sur ressort, roulement à billes, cavalcade, poursuite, étreinte, amour fou.

Ils sont fatigués, ils retournent vers la ville, annoncer au monde entier, à leurs amis leur décision: partir pour un tour du monde.

Après quoi, si leur couple a tenu bon, ils se marieraient.

Mais jamais ne sont revenus ! 

  

 

 

Musique !

La mer est agitée

je marche avec une grande tristesse en écoutant de la musique classique

Une guitare électrique résonne au plus profond de moi

la musique rock est rythmée

Joie liberté sont les premiers que je me dis en me levant le matin

Je voyage partir loin et boire un cocktail exotiq ue

et écouter de la musique étrangère

Paix déception m'envahissent 

pour me changer les idées j'écoute de la musique des année 90

Musique !

Dans la rivière chante un oiseau

chant aigü, chute d'eau en cascade

chante un oiseau haut vers le ciel

là-haut, si haut sur la montagne

Autour de la rivière   

lavent les femmes, le linge de l'indignation

tape, tape sur la tristesse

lavent les femmes

blanchissent le linge de l'espoir

coule l'eau claire

source de joie

Au-dessus de la rivière

gronde l'orage, tombe la pluie

Zèbre le ciel de rayons lumineux

Musique !

A ma naissance, la mer m'a offert une croix avec, en son milieu, une perle brillante nacrée, très jolie.

La mer est ma marraine, où je que j'aille, elle me suit, telle une étoile brillante et bienveillante. Elle est mon repère.

J'habite une île où règne l'été toute l'année. Elle est pour moi plus qu'un décor, plus qu'une toile de maître, c'est mon domaine.

J'y suis la reine, un honneur pour moi.

Sous le firmament, quand la nuit le visage d'or de maman dort paisiblement.  

Musique !

A l'école la maîtresse a demandé aux enfants d'inventer une histoire.

Clara aime les animaux, alors elle décide d'écrire un texte sur le paradis de tous les animaux.

C'est une ferme qui se trouve à la Cluzelle, chez son grand-père.

Là, dans une grange, se love Armand, le serpent, une couleuvre qui aime se réchauffer au soleil de l'été.

Zavata; la vache, qui un jour a bu du vin, mais le lendemain; quand Papy l'a traite, elle avait du lait, heureusement que ce n'était pas du vin !

Flora, la jolie chèvre, si câline aux doux yeux marron cerclés de noir.

Son grand-père a quelques ruches au milieu des figuiers et ce miel que donnent les abeiilles est délicieux. 

Connaissez-vous Manon, l'anesse ? Son lait est si doux que Mamy en fait des savons, parfaits pour sa douce peau d'enfant. Et son mari, le bourru bourrin que Papy a appelé Espérance..  

Et, bien sûr, comme dans toutes les fermes, devant la niche qu'y trouve t-on ? Rustaud, le chien aux poils rugueux, sales, emmêlés de paille. Il est si joyeux quand arrivent les enfants. L'on voit au loin sa queue frétiller à leur approche.

Et ce qu'elle aime aussi, c'est faire des randonnées à vélo, de combes,en collines, bien assise sur sa selle, mais quelle fatigue ! Un jour un pneu a crevé mais papy a su réparer la chambre à air grâce aux rustine rangées dans sa sacoche. Ils ont mangé des griottes, mais elles étaient acides. Et aussi, parfois, ils partent cueillir des noix.

Elle préfère les pâtisseries de Mamy ! Et après, elle retourne jouer au bac à sable..Elle y dessine des routes, y fait rouler son train et ses voitures.pendant que son frère joue de la guitare. 

Un soir, panne d'électricité !  Heureusement, Mamy a toujours sa boîte à bougies.

Bon, je crois que la maîtresse sera contente, je vois que Cynthia et Claudia ont déjà fini. 

Musique !

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Textes personnels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :