Je me souviens ... et autres excercices littéraires

Publié le 16 Septembre 2021

Je me souviens de ma première et ... dernière cigarette.  

J'étais en colonie de vacances avec d'autres adolescents. 
C'était une cigarette mentholée. La fumée sentait bon. J'ai essayé. En bouche, le goût de la menthe était agréable. Mais une fois terminée, la sensation qui restait était si désagréable, amère, que plus jamais je n'ai fumé. 
Je me souviens ... et autres excercices littéraires

 Je me souviens d'Atman.

Je l'avais appelé « Atman le Rêveur ». Nos relations avaient plutôt mal commencées.
Une grande cour. Des enfants, petits et grands. Nombreux. Des parents. Des moniteurs et des monitrices. Des autocars.
A l'heure de la séparation, certains enfants entraient joyeusement dans le car. 
Pour beaucoup d'entre eux c'était difficile. Ils sont petits.  Entre trois et six ans.
Pour certains c'était encore plus compliqué. 
Pour Atman se séparer de son papa est un drame. Les arracher l'un à l'autre, un crève-cœur. 
Quarante ans après, je n'ai pas oublié ce petit bonhomme aux joues rondes, hurlant, la morve au nez, pleurant toutes les larmes de son corps.  Le nez collé à la vitre, son père en contrebas.
Au début des vacances, il était fermé comme une huître. Puis, peu à peu, il s'est ouvert, il est devenu souriant.
Pourquoi « Atman le Rêveur » ? Parce qu'il passait de longs moments couché dans l'herbe, ou perché dans un arbre, pensif, calme, tranquille.
Le retour fut un second arrachement : il ne voulait pas me quitter ...
Martine
Je me souviens ... et autres excercices littéraires

ACROSTICHES

Émotions

Merci

Irréel

Longue amitié

Incroyable

Extraordinaire

Émilie

Je me souviens ... et autres excercices littéraires

Maintenant

Arrive la 

Réalisation d'un
 
travail d'
 
Informations. Je
 
Ne vais pas m'
 
Ennuyer  
 
Martine
Je me souviens ... et autres excercices littéraires

Amitié

Détermination

Étonnement

Lecture

Aventure

Identité

Douceur

Émerveillement

Emilia

 

 

 

 
Je me souviens ... et autres excercices littéraires

déMotivation

Assomer

Transports

Trajet

Entreprise

Oseille

Mattéo

Je me souviens ... et autres excercices littéraires

Expressions détournées

Comme le Messie de sa blanchisseuse (être attendu comme le Messie/ Porter le deuil de sa blanchisseuse)

Elle fait des miracles sur les taches, même les plus tenaces

 

Avec des Si, dix de retrouvés par quatre chemins et sortir par l'autre (Avec des SI, on pourrait mettre Paris en bouteille/ Un de perdu, dix de retrouvés/ Ne pas y aller par quatre chemins/ Entrer par une oreille et sortir par l'autre) 

Avec des si, toutes les hypothèses sont bonnes à prendre, y compris la plus farfelue 

 

Il faut aimer ce que l'on a dans le bénitier (Quand on n'a pas ce que l'on aime, Il faut aimer ce que l'on a. Comme un diable dans un bénitier)

Il faut savoir aimer ce que l'on nous offre

 

Il y aurait bien des alouettes prises sur le dos de quelqu'un (Si le ciel tombait, il y aurait bien des alouettes prises, casser du bois sur le dos de quelqu'un)

Les gens se précipitent tous pour critiquer quelqu'un

 

Beaucoup d'appelés volent un bœuf (Beaucoup d'appelés, peu d’élus.  Qui vole un œuf, vole un bœuf)

Il faut être plusieurs pour faire quelque chose de difficile 

 

Changer d'attelage au milieu du gué 

Changer de cheval au milieu d'une rivière peu profonde

 

Il faut aimer ce qu'on a comme un diable (Quand on n'a pas ce que l'on aime, il faut aimer ce qu'on a. Comme un diable dans un bénitier)

Il faut tenir énormément à ses biens

Qui vole un œuf, dix de retrouvés (Qui vole un œuf, vole un bœuf. Un de perdu, dix de retrouvés)

Le voleur qui vole un œuf, se retrouve avec dix œufs, placer à la banque rapporte dix fois plus

 

Être attendu avec des SI (être attendu comme le Messie ; Avec des SI, on pourrait mettre Paris en bouteille)

Être attendu avec des reproches

 

Jeter le bébé au milieu du gué (Jeter le bébé avec l’eau du bain ; Changer d'attelage au milieu du gué)

 

C’est à dire, dire les choses crûment

 

 

 

Un de perdu et la vue baisse (Un de perdu, dix de retrouvés ; Avoir l’air con et la vue basse)

 

Douleur de perdre quelqu'un

 

 

 

Des bouches comme un cachet d'aspirine (De bouche à oreille ; être blanc comme un cachet d'aspirine)

 

Être malade

 

 

 

Je me souviens ... et autres excercices littéraires

Tautogramme

Miroir de mon mari

Mille montagnes m'ont mises à mal, moi la misérable Martine

Papa panse peu mes plaies

Dans le train de treize heure trente trois, le tintamarre timide du Tartare triche sur le texte  du tueur. Il trahit toutes les tribus tributairesd'un tribunal. Toutefois, sa trahison tourne mal, le titille et Trump le tue d'une trempe en pleine tête avec un tournevis. 

Je me souviens ... et autres excercices littéraires

Staflizu

ALEUVU

L'ALEVU est une grenouille qui se caratérise par sa couleur jaune fluo dans la nuit sombre. L'ALEVU est visible dans les zones arides du désert, elle n'est pas toxique mais sa peau provoque de l'eczéma.

Emilia

MOUBADA

Un  MOUBADA est un arbre qui ne pousse que dans le désert, en une seule nuit, quand il pleut. Parfois, en une nuit, pousse ainsi toute une forêt. Au bout de quelques jours, des fleurs apparaissent. Au bout de quelques heures, des fruits.  Au bout de quelques minutes, ils sont mûrs. Tous les animaux, et en particulier les ALEUVUS se précipitent pour les manger.

Martine

OBLAQUE

Cri du cœur qui vient d'une blague, d'une plaisanterie.

Emilie

 

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :