Lettre à mon objet fétiche

Publié le 21 Mars 2021

Pour moi, cette figurine me rappelle l'odeur du chocolat chaud le matin quand je regardais ce dessin animé avant de mettre mon cartable, une manière que je ne saurais définir et surtout le bruit des autres écoliers allant à l'école. Voilà pour moi ce que représente cet objet, cette figurine : The Mask.

 

 

 Salut mon ami je tenais à te remercier que tu sois en plastique. Que tu ne parles pas, ça je m'en fous, tu es mon pote, mon compagnon, celui qui ne me lâchera pas. Tu seras toujours là.

 

 

 À toi Patrice

 

 Ne me remercie surtout pas, Patrice, d'abord si je suis en plastique, franchement je n'y peux rien du tout ! Y’ a sûrement un foutu ouvrier dans une putain d'usine de mes 2 qui s'est permis de faire couler une matière visqueuse dans un moule ... c'est comme ça, mon vieux, ouais ! …  puis j'ai durcit et chuis parti sur la chaîne qui tournait à toute allure. Et voilà t-y pas qu'on m’colle un coup d’pinceau rouge sur la tronche, un autre mec m'en fout un autre sur le torse et les panards, que le dernier me jette dans une caisse avec une centaine de mes semblables.  Me suis retrouvé dans le noir.

 

J’te connais depuis qu’t’ es tout p’tit,mon gars et j’ peux t’ dire qu’ t’ as bien changé. T’es d’venu posé, sympa avec moi.  Tu te rappelles que tu m’jetais par terre quand t’étais en colère ?  Ou que t’me trouvais plus quand tu m’cherchais tellement c'était l’boxon ?

 

 Maintenant, écoute-moi, mec y’ a un truc que j‘ trouve vachement drôle et faut que j’te le dise :  pourquoi, quand tu sors, tu tiens absolument à m’imiter ?  Ouais, c'est quoi ce masque que tu t’ fous sur la gueule, ouais, ce truc bleu moche qui cache ton visage ? Tu sais que chuis unique, non ? Alors, t’as pas intérêt à r’commencer, sinon gare à toi.

 

 Non, allez, j’déconne !  Sans rancune et à +mon poteau !

 

Signé : The Mask

 

Patrice et Martine

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Ateliers d'écriture adultes

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :