Récit d'objet

Publié le 11 Décembre 2020

C’était un soir

un sacré soir d’été

un soir lumineux

lune et voie lactée

c’était un soir où, fabuleux mastodonte

l’hippopotame

surgit des eaux du fleuve.

Je laissai sans crainte ce double moi-même

avancer jusqu’à mon frêle esquif

 

c’était un soir secret

 d’intense prière

où je scrutais la peau de mon âme

un soir peuplé de silence

 

quand tout à coup

aériens, les macaques surgirent

vers l’en-haut

sinistres visages masqués

cris de bête sauvage

 nuit de silex où danse la violence

 nuit sans mémoire

 nuit d’étoile noire

 nuit de folie

 nuit de mâchoires  

une nuit écartelée de sang

 

 vient le jour

je lève les voiles

Je te cherche

mon âme- hippopotame

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Textes personnels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :