marche ou vole, version 2

Publié le 28 Mars 2017

L'astronaute, de son pas pesant et lourd, mesuré, se déplaçait sur le sol lunaire. Là, il vit de jolies petites pastilles brillantes qu'il entendait bruisser et craquer.

En se penchant un peu, sur sa droite, il pouvait apercevoir la terre, loin, très loin. Il empoigna sa paire de jumelles hyper-méga-super puissantes.

Et là, il vit une jolie jeune femme marchant d'un pas souple. Elle marchait avec tant de légèreté que l'on aurait cru qu'elle volait, tout comme lui, en apesanteur. Il la vit se diriger vers le marché.

En déplaçant son regard, il vit sa toile de tente. Sans doute avait-elle été déchirée par le dernier gros orage dont il avait entendu parler. 

Depuis que les hommes lançaient des fusées, le temps s'était déréglé. Quelle évolution !

Il admira encore un peu cette jolie jeune femme et sa robe graphique. Il sentit alors une agréable odeur de framboise. Framboise était le prénom de celle qui mangeait un bonbon, là-bas, sur la terre, loi, très loin d'ici. 

marche ou vole, version 2

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Textes personnels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :