Le temps

Publié le 14 Août 2015

Elle étranglait les poignées du guidon de son vélo,

peignant ainsi l'écoulement de la lumière violacée.

Ses mots, en écrit-rature, usés, mouillés, tourbillonnent dans la poussière.

Accélérant leur course folle,

ils partent à la découverte du plaisir.

Dans son âme, la noirceur,

trésor inattendu,

telle une horloge aux mille aiguilles,

message fugace des rêves, tisse sa toile.

Son cœur, retenu prisonnier au milieu du chemin,

pauvre insecte figé,

s'est arrêté.

Le temps

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Textes personnels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :