Haïkus

Publié le 29 Juillet 2014

Haïkus

La pluie frappe les tuiles

Blancheur du soleil

Le chat court

La lumière rouge de ma valise en colimaçon

laisse une empreinte douce et vide

en trois dimensions

Au centre de la grappe verte

s'assoit une fée

créant un jeu de douceur chaude

Les vendanges sont pour bientôt.

Le chant des fruits soufflera,

allumant un feu dans le cœur des hommes

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Textes personnels

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :