Corps et âme

Publié le 13 Juin 2014

Ferme les yeux

Fermes les yeux et imagine

Ce que pourrait être la vie

Si tout allait bien,

Si aucun grain de sable

N’enrayait l’engrenage ;

L’engrenage féroce de la vie

De la vie qui va

De la vie qui bat

Fermes les yeux et rêve

A tout ce que tu pourrais faire

Si personne ne t’en empêchait

Si aucun obstacle ne te gênait

Pour avancer dans la vie

La vie qui pourrait être tellement belle

Belle comme le temps qui passe

Belle comme le temps qui jamais ne lasse

Fermes les yeux et fonce

Sur tous ceux qui t’empêchent

Si bien d’avancer

Si fort de ruer dans les brancards

Et puis merde !

Je fonce !

Je rue !

J’avance !

J’avance dans la vie

La vie qui va, la vie qui bat !

Leporello Corps et âme

Leporello Corps et âme

Rédigé par Martine Silberstein

Publié dans #Livres publiés

Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :